Pages Navigation Menu

L’Ombudsman appelle tous les Burundais à soutenir les actions de la CVR qui étayeront la vérité pour le pardon et la réconciliation

L’Ombudsman appelle tous les Burundais à soutenir les actions de la CVR qui étayeront la vérité pour le pardon et la réconciliation

Le mercredi 24 mars 2021, l’Ombudsman de la République du Burundi Hon. Edouard NDUWIMANA, en compagnie des cadres de l’Institution, a effectué une descente de travail en province Bururi dans les communes Mugamba, Matana et Bururi. Cette descente s’inscrivait dans sa mission de consolidation de la paix dans le pays, et dans le cadre de soutenir les actions de la Commission Vérité et Réconciliation, CVR.

L’Ombudsman a ainsi visité trois sites d’excavation des restes humains victimes de la crise qui a endeuillé le Burundi. Il s’agit des sites Tora en commune Mugamba, Rugano en commune Matana et enfin Muzenga rwa Nkona en commune Bururi. Guidé par le Personnel de la CVR à la tête le Président de cette commission Ambassadeur Pierre Claver NDAYICARIYE, Hon. Edouard NDUWIMANA  a visité aussi les lieux de conservation de ces ossements humains à Muzenga rwa Nkona, un site qui enregistre plus de 500 victimes enterés dans une seule fosse commune, tel que l’indique la Commission Vérité et Réconciliation, CVR.

La visite a été sanctionnée par un message de l’Ombudsman ainsi que la signature dans le livre des visiteurs. Hon. NDUWIMANA a salué les actions de la CVR et a saisi cette occasion pour interpeller tous les Burundais à soutenir cette commission, affronter les faits, tirer des leçons sur le passé douloureux et macabre qui a endeuillé le Burundi en vue d’entreprendre des dispositions de nature à protéger le Burundi à retomber dans ce désastre. « Le travail de la CVR est très digne et honore le pays », a-t-il dit.

L’Ombudsman a enfin inviter les témoins et quiconque ayant à dire pendant ces enquêtes de la CVR, à soumettre leurs observations dans la tranquillité totale car, selon Hon Edouard NDUWIMANA, la mission de la CVR n’est pas judiciaire mais plutôt chercher la vérité sur le passé sombre du pays en vue de proposer des actions de nature à privilégier le pardon et la réconciliation.

Peu avant, le Président de la CVR, Amb. Pierre Claver NDAYICARIYE, avait déroulé en résumé l’état d’avancement des travaux d’exhumation des ossements humains. Ce numéro 1 de la CVR a salué la bonne collaboration avec les autorités collinaires jusqu’à la province, les témoins et l’étape déjà atteint car, a-t-il ajouté, il s’y observe des gens qui, aujourd’hui s’assoient ensemble, osent dire la vérité et demandent pardon pour une opération de réconciliation. Et alors d’indiquer que les témoins prouvent que plusieurs catégories des gens ont été tués y compris les élèves du primaire et secondaire, les enseignants, les militaires, et bien d’autres. Certains étaient jetés dans des rivières, les forets et d’autres alors dans des fosses communes.

NDIHOKUBWAYO Ferdinand