Pages Navigation Menu

Clôture de la 1ère phase des ateliers de sensibilisation à l’intention des Institutions judiciaires sur le rôle des magistrats dans la prévention des conflits

Clôture de la 1ère phase des ateliers de sensibilisation  à l’intention des Institutions judiciaires sur le rôle des magistrats dans la prévention des conflits

L’Ombudsman a clôturé ce vendredi 4 septembre 2020 en province Bururi la 1ère phase des ateliers de sensibilisation des Institutions judiciaires sur le rôle des magistrats dans la prévention des conflits.

Dans son discours d’ouverture, l’Ombudsman a rappelé que le principe de la séparation des pouvoirs signifie que les Institutions nationales y compris le secteur judiciaire doivent travailler en complémentarité en mettant le citoyen au centre. Il a appelé les juges/magistrats à être responsables et se détacher de tout acte contraire à leur déontologie. L’Ombudsman espère que les manœuvres dilatoires de certains jugements vont disparaître avec la politique du Gouvernement concernant la justice de proximité. Il espère aussi étendre ces ateliers de renforcement des capacités des juges/magistrats sur leur déontologie et principes de droits dans toutes provinces du pays. Pour lui, la série de ces ateliers a permis aux magistrats de relever les causes internes et externes du dysfonctionnement du secteur judiciaire. Les recommandations formulées vont être soumises à la plus Haute Autorité, a-t-il dit. L’Ombudsman se réjouit du fait que les juges/magistrats ont apprécié et pris des engagements en vue de bannir les mauvaises pratiques de la persistance des cas de corruption, mauvaise interprétation du Principe de l’Indépendance de la magistrature. Il a indiqué que c’était une occasion d’amener les acteurs de la justice à une prise de conscience plus accrue sur les enjeux en vue de contribuer aux programmes du Gouvernement du en matière de renforcement de la paix et la sécurité.

Dans l’après-midi, l’Ombudsman Hon. Edouard NDUWIMANA a assisté à un match de football opposant les équipes des communes Matana  et Songa dans le cadre de répondre aux appels du Gouvernement de contribuer au renforcement de la paix, la sécurité et la cohésion sociale. Il a indiqué que la paix et la sécurité constituent les piliers du développement. Il invite la population de la province Bururi à ne pas prêter oreille aux semeurs de haine et de combattre tout perturbateur de cette paix. Il a octroyé des prix et a remercié le PNUD pour l’appui financier.

      NDIHOKUBWAYO Ferdinand