Pages Navigation Menu

L’Ombudsman de la République, Hon. Edouard NDUWIMANA, répond aux sollicitations de la population en visitant les dépotoirs des déchets à Buterere et à Gisyo en Mairie de Bujumbura

L’Ombudsman de la République, Hon. Edouard NDUWIMANA, répond aux sollicitations de la population en visitant les dépotoirs des déchets à Buterere et à Gisyo en Mairie de Bujumbura
Ce jeudi, le 12 avril 2018, Son Excellence l’Ombudsman de la République, Hon. Edouard NDUWIMANA, a effectué des descentes en Mairie de Bujumbura. Il a débuté sa visite par un entretien avec le Maire de la Ville de Bujumbura, Hon. Freddy MBONIMPA, dans son Cabinet de travail.
La visite de Son Excellence l’Ombudsman s’inscrivait dans le cadre de l’accomplissement de ses missions constitutionnelles qui précisent que l’Ombudsman a une mission d’observateur du bon fonctionnement de l’administration publique prise dans son ensemble.
L’Ombudsman a d’abord remercié le Maire de la Ville des entrevues qu’ils ont menées sur pas mal des sujets. Le premier était en rapport avec les sociétés de salubrités en Mairie de Bujumbura, la question des parkings payant et l’Ombudsman avait formulé quelques observations à l’époque. L’Ombudsman s’est réjouit du fait que ses observations ont été suivies même s’il reste à faire une perfection. Au cours de cet entretien, le Maire de la Ville a promis qu’il va conjuguer plus d’efforts pour perfectionner ce travail.
Après cet entretien, Son Excellence l’Ombudsman de la République s’est rendu à Buterere puis à Gisyo, respectivement dans les Communes de Ntahangwa et Muha en Mairie de Bujumbura . Son Excellence l’Ombudsman de la République a fait savoir qu’il s’y est rendu parce que les citoyens nous ont écris officiellement nous alertant sur un dépotoir qui est en train d’être installé tout près des ménages. « Nous avons fait ensemble avec le Maire de la Ville un constat que ce dépotoir est un risque imminent pour les populations environnantes, mais ils avaient commencé par Buterere. Nous avons constaté que la cause principale c’est qu’au niveau de Buterere où le dépotoir est presque saturé, et le Maire de la Ville nous a informé que c’était une solution provisoire », a précisé l’Ombudsman.
Et d’ajouter que « lorsque nous venons dans ces genres des visites, c’est une occasion de formuler des recommandations à l’endroit des pouvoir publics pour qu’ils prennent en mains ces genres des préoccupations, et dans le cas d’espèce c’est une question qui dépasse le Mairie à elle seule ». Elle doit être prise d’une façon globale. « Imaginez-vous, aujourd’hui c’est en Mairie de Bujumbura, d’ici vingt ans ça pourra être à Ngozi, à Gitega, c’est une question qui devrait être prise d’une façon globale par les Ministères concernés, a-t-il dit» . L’Ombudsman a fait savoir qu’il partage avec ces citoyens leurs préoccupations mais le Maire de la Ville lui a rassuré que c’est une décision provisoire. Le plus important c’est que les pouvoirs publics doivent prendre cette question en mains d’autant plus que ces déchets constituent une opportunité économique pour le pays, a dit Son Excellence l’Ombudsman. Il en a profité pour discuter avec le Maire de la Ville des questions en rapport avec les marchés modernes qui sont en train d’être construits par la Mairie de Bujumbura. Certains citoyens ont saisi l’Ombudsman disant qu’ils n’ont pas eu leurs places dans ces marchés, une société de gardiennage a également saisi l’Ombudsman en disant que son contrat a été résilié. A toutes ces questions, le Maire de la Ville de Bujumbura a promis à l’Ombudsman qu’ils sont en train de clôturer les listes pour qu’ils puissent procéder à une distribution définitive de ces places avec bien évidement des précautions en rapport avec la protection civile. Pour ce qui est de cette société de gardiennage, ils ont voulu qu’il y ait une perfection au niveau de leur agrément et dès qu’ils se seront organisés, voir comment chacun va rentrer dans ses droits tout en sauvegardant la paix et la sécurité des autres.
Juma RUKUMBI