Pages Navigation Menu

« Ouverture solennelle d’une Conférence organisée par CIRID à l’Hotel San Safari le jeudi 20 juillet 2017 »

« Ouverture solennelle d’une Conférence organisée par CIRID à l’Hotel San Safari le jeudi 20 juillet 2017 »

Le 20 juillet 2017 à l’Hôtel SAN SAFARI, Son Excellence l’Ombudsman de la République du Burundi, Hon. Edouard NDUWIMANA a rehaussé par sa présence la cérémonie d’ouverture d’une Conférence organisée par le CIRID (Centre Indépendant de Recherches et d’Initiatives pour le Dialogue sous le thème «Le Burundi, les Grands Lacs, l’Afrique et nos combats pour la paix dans la région ». C’était à l’occasion de la commémoration de son 20è anniversaire.Etaient invitées à cette conférence les personnalités telles que le Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires sociales et du Genre, les membres de la commission chargée d’amender la Constitution de la République du Burundi, les membres de la CNDI, la CVR, les confessions religieuses, les médias, etc.

 

Dans son allocution, Son Excellence l’Ombudsman de la République du Burundi a remercié avec intérêt les organisateurs de cette Conférence. Il a indiqué que les droits de l’homme sont assez larges et qu’il faut non seulement se focaliser sur les droits politiques, sociaux mais aussi économiques. En plus, il a fait savoir que son Institution est dotée des missions spéciales que les autres Institutions des Ombudsmans dans les autres pays n’en ont pas comme la mission de paix, réconciliation des forces politiques et sociales. Selon lui, il n’ ya pas de conflit politique au Burundi mais seulement les divergences politiques. L’important est de pouvoir les gérere.L’Ombudsman Burundais, Hon. Edouard NDUWIMANA, a profité de cette belle occasion pour lancer  un appel de soutien à la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) pour que cette dernière puisse augmenter ses forces dans la gestion des contentieux datant de longtemps. Il a salué ses efforts. En terminant son allocution, il a indiqué que les initiatives de dialogue entretenues à l’intérieur du pays sont beaucoup plus importantes que celles de l’extérieur.

L’allocution du Président de CIRID était basée sur les origines de ce centre, et ses réalisations au jour du 20 juillet 2017. En plus, il a réaffirmé qu’ils sont entrain d’atteindre un état de dialogue considérable en Afrique.

Le Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, dans son allocution, a indiqué que le dialogue a été toujours mis en avant au Burundi. Il a remercié le président du CIRID d’avoir organisé la conférence. En plus, il a salué le rôle joué par l’Ombudsman du Burundi dans le renforcement du dialogue et d’ajouter que les organisations de la société civile  ont une mission d’être des forces de rappel. Selon lui, le Burundi est dichotomique et il faut être pragmatique et présenter la situation telle qu’elle est. Quant au comportement affiché par certains pays en s’ingérant dans les affaires du Burundi, dit-il, il faut dire oui au partenariat et non au paternalisme. Dans tous les cas, la souveraineté nationale doit être préservée. Il a terminé son mot en réaffirmant que le Burundi est à l’œuvre pour la sensibilisation sur les méfaits des violations des droits humains.